A Propos

 

Notre Histoire

 

TransLex est née des expériences insatisfaisantes de son fondateur. Avocat bilingue, diplômé en civil law et common law en France (Licence/Maîtrise de la Sorbonne) et aux Etats-Unis (Juris Doctor de Columbia Law School), le besoin de traductions juridiques s'est rapidement fait ressentir dans le cadre des dossiers qu'il avait à traiter. D'une manière générale, la qualité des traductions externalisées était décevante et celles-ci nécessitaient la plupart du temps un important travail de relecture et de révision. Ce fonctionnement se révéle coûteux pour le client final et peu attrayant pour l'avocat surchargé.

Un constat s'imposait: un meilleur service, plus fiable, devait être proposé. TransLex a été créée dans cette optique, avec une logique radicalement différente de celle prévalant dans le secteur de la traduction. En recrutant, au terme d'une sélection rigoureuse, une équipe restreinte d'avocats bilingues formés dans au moins deux systèmes juridiques, TransLex a pour ambition d'offrir des traductions d'une qualité irréprochable ne nécessitant aucun travail supplémentaire après la livraison.

L'accueil par la profession a été probant. A ce jour, 100% de nos clients continuent de faire régulièrement appel à nous et louent la grande fiabilité des traductions que nous leur livrons. Notre croissance est délibérément modérée afin de pouvoir cultiver notre excellence et notre singularité.

 

Notre Différence

 

Nous ne traduisons pas tout dans toutes les langues, ni dans tous les domaines : nous sommes des spécialistes. Nous refusons les projets non-juridiques, ainsi que ceux pour lesquels nous ne disposons pas d'avocats traducteurs cumulant les compétences linguistiques, juridiques, techniques et culturelles appropriées. 

Notre équipe est restreinte et spécialisée. Nous n'employons pas des centaines de traducteurs dont il serait impossible de garantir la compétence et l'adéquation à un projet particulier. Nous connaissons précisément l'expérience et l'expertise de chacun de nos collaborateurs et nous les affectons en conséquence. Votre document de droit boursier ne sera pas traduit par un pénaliste, de même qu'un document déstiné au marché américain ne sera pas traduit par un Britannique. Nos avocats traducteurs traduisent exclusivement vers leur langue maternelle des documents rentrant dans leur domaine de compétence.

Nos avocats traducteurs sont à votre image. TransLex s'adresse aux cabinets d'avocats et directions juridiques de grands groupes et n'emploie que des avocats aux doubles compétences linguistiques et juridiques. Notre processus de recrutement est sans aucun doute parmi les plus exigeants : tests écrits et oraux sur les connaissances linguistiques et juridiques, diplômes obtenus avec mentions dans les programmes sélectifs des universités les plus prestigieuses, moot court, law review, clerkship, etc. Le résultat est simple : des traductions d'excellence répondant aux plus hautes exigences de qualité.

 

 

Notre Equipe

 

TransLex mobilise un nombre restreint d'intervenants internes et indépendants, sélectionnés avec soin, dont voici quelques exemples : 

Carmen. Admise au barreau de Paris, Carmen est diplômée de l'ESSEC (cycle complet), Paris I (Sorbonne), et a obtenu un LL.M de la Harvard Law School. Elle a exercé le droit des affaires à NY et Paris pendant près de 10 ans, au sein de cabinets américains et français de renom, avant de rejoindre l'équipe M&A d'une maison de luxe du CAC40 où elle a collaboré pendant 5 ans.

Coralie. Titulaire de deux doctorats (l'un en droit privé, l'autre en études anglophones, de la Sorbonne), Coralie s'est consacrée à l'enseignement supérieur (Dauphine, la Sorbonne, ESCP, etc.) tout en maintenant une activité centrée sur la formation et la traduction en droit. Elle est assermentée près la Cour administrative d'appel de Paris.

James. Après des études de langues à Oxford University, James a été traducteur au sein d'organisations internationales, puis conseil juridique en France au début des années 1990. Il a ensuite été solicitor dans un cabinet international à Londres pendant une vingtaine d'années en qualité de collaborateur puis associé. Il a récemment quitté la vie de cabinet et entreprend, entre autres activités, des missions ponctuelles de traduction juridique pour le compte de TransLex.

Laura. Avocate américaine diplomée de l'Univeristé du Michigan (BA) et de Georgetown (JD), Laura a travaillé durant 8 ans dans de grands cabinets d'avocats internationaux (Holland & Knight, Hogan & Hartson). Traductrice depuis 2007, elle s'est spécialisée dans les traductions juridiques et financières.

Naomi. Inscrite au barreau de Californie, Naomi est diplômée de UC Davis (Juris Doctor) et de Paris I - Sorbonne (Docteur en Droit Privé), elle a été juriste avant de débuter une carrière dans la traduction juridique (au sein d'institutions internationales, cabinets d'avocats, etc.).

Peter. Avocat-traducteur multilingue, Peter est spécialisé dans les procédures d'arbitrage internationales. Né en Russie, il a étudié les droits européens et comparé aux Pays-Bas avant de devenir solicitor au Royaume-Uni. Après avour accumulé près de 12 ans d'expérience au sein des équipes d'arbitrage de cabinets d'avocats de premier plan à Paris et à Londres, Peter travaille désormais en indépendant de Serbie, offrant des services en langues anglaise, bosniaque, croate, française, néerlandaise, russe et serbe.

Valérie. Diplômée en droit français (Faculté de Montpellier, Paris II - Assas) et d'un LLM de la Columbia Law School, Valérie a exercé le droit des affaires au sein de cabinets internationaux de premier plan à Pittsburgh et Paris pendant 7 ans, avant de s'expatrier à Athènes où elle s'est mariée, a intégré le barreau local et exerce depuis 1998. Elle s'est spécialisée, depuis 2012, dans la traduction juridique trilingue (français, anglais, grec).

Robina. D’origine anglaise, membre du barreau de Paris, Robina a été collaboratrice au sein de cabinets internationaux à Paris pendant plus de 6 ans (Herbert Smith, puis Allen & Overy) en projets et financement de projets, avant de devenir responsable juridique d’une start-up minière à Londres ayant des projets en Afrique Francophone pendant 3 ans. Elle a ensuite rejoint une structure de conseil spécialisé et aujourd’hui elle partage son temps entre des missions de traduction juridique et de contract attorney (Skadden, Slaughter & May), toujours basée à Londres.